Signons le référendum contre les mégaprojets solaires alpins!

Alpe Furgge avec installation solaire

Oui à une offensive solaire, mais pas au détriment de la nature!

Le « décret concernant la procédure d’autorisation de construire de grandes installations photovoltaïques » vise à faciliter et accélérer considérablement les constructions de grandes installations photovoltaïques dans nos montagnes. Cette mesure, guidée par la perspective d’importantes subventions fédérales et par le climat de panique généré autour de l’approvisionnement énergétique, fait fausse route en s’attaquant aux régions sauvages de nos Alpes, sacrifiant des paysages et une biodiversité uniques.

Nous prônons le développement de l’énergie solaire depuis de nombreuses années, mais pas au détriment des espaces alpins sauvages. Les projets doivent se focaliser sur les infrastructures existantes, qui constituent un potentiel gigantesque et encore largement sous-exploité. Selon l’Office fédéral de l’Energie, les toits et les façades des maisons suisses pourraient produire 67 TWh d’électricité solaire par an, soit 20x plus que la production actuelle.

Le décret accélère la destruction d’immenses surfaces actuellement dévolues à la nature et à l’agriculture. A lui seul, le projet de Grengiols prévoit de couvrir en panneaux solaires une surface de 500 hectares, soit l’équivalent de 700 terrains de foot ou encore la surface cumulée des lacs de la Grande Dixence et de Moiry!